Title image

Écouter l´harmonie rythmico-spatiale : multicanal, direct, stéréo, Nature, multi-vies

Concert multicanal ou spatialisé en direct, Home cinema

La meilleure façon d´écouter l´harmonie rythmico-spatiale et ses compositions est le concert en direct, en multicanal, avec des musiciens spatialisés dans une salle de concert ou de théâtre « à l´italienne » dont les murs peuvent intégrer de petits groupes de musiciens, ou encore dans une salle de cinéma Dolby Atmos, 5.1 ou 7.1. D´autres espaces de diffusion peuvent être adaptés pour ce type de composition: par exemple le concert donné à Brasília en janvier 2020 était en multicanal et en plein air, diffusé en direct par la compositrice.

Pour les enregistrements multicanaux commercialisés, le système dolby 7.1 ou 5.1 utilisé dans les Home Cinéma donne un assez bon rendu de l´harmonie rythmico-spatiale.

Stéréo, binaural

J´ai commencé à réaliser quelques versions stéréo (2 canaux, gauche-droite) optimisées pendant la pandémie, quand les perspectives de concert en direct ont été suspendues. J´avais testé la plupart des programmes de spatialisation actuellement commercialisés ainsi que les programmes de technique binaurale ou même l´enregistrement live en binaural : malheureusement pour l´instant aucun d´entre eux n´avait pu rendre correctement les sons qui viennent de l´arrière. En général, si on perçoit bien le son arrière, on ne perçoit plus bien le son avant et inversement, alors que dans la réalité d´une diffusion en multicanal, la différence est évidente et indispensable à l´équilibre avant-arrière de la composition.

J´ai donc choisi de rendre l´équilibre spatial des œuvres par d´autres moyens, qui parfois ne respectent pas la spatialisation originale. Certains sons de ces stéréos qui sont normalement en arrière paraissent en avant, et il a fallu privilégier la notion « près-loin » plutôt que « devant-derrière ». Mais la différentiation des sources sonores dans l´espace est satisfaisante en écoutant la stéréo avec un casque, et le plaisir de l´équilibre et des réponses sonores qui fondent l´ harmonie rythmico-spatiale peut quasiment être ressenti, en particulier dans les extraits de la Symphonie-ballet Cenas da Amazônia.

Pourtant, un enregistrement en stéréo de mes musiques est ausi différent de l´original qu´une réduction pour piano est différente de la version orchestrale. La réduction pour piano peut montrer les structures musicales d´une oeuvre, mais elle ne représente pas sa réalité orchestrale. De la même façon, ces stéréos montrent la structure de mes œuvres et un équilibre droite-gauche, sans montrer leur réalité spatiale. Rien ne pourrait se comparer à la course poursuite de la scène Jungle nº3 des Cenas da Amazônia, en direct depuis les murs d´un théâtre !

Dans la Nature

L´harmonie rythmico-spatiale est aussi perceptible dans la Nature. Dans n´importe quelle forêt du monde, à l´aube ou au coucher du soleil lorsque beaucoup d´animaux s´expriment en même temps, chacun peut observer ces phénomènes :

  • En battant la mesure on perçoit à quel point les sons des animaux sont rythmiquement précis, ainsi que leurs « entrées » sonores et les durées de leurs silences. C´est la synchronisation naturelle des sons biophoniques, base temporelle de l´harmonie rythmico-spatiale.
  • En observant visuellement où sont placés les animaux les uns par rapport aux autres, on perçoit la façon dont l´équilibre spatial entre les sources sonores biophoniques se réalise : c´est la proxémie physique.
  • Par une observation audiovisuelle, on percevra comment cette position dans l´espace physique permet à chaque animal d´être beaucoup mieux entendu au milieu de tous les autres. Si tous « parlaient en même temps » depuis le même endroit, ce serait beaucoup plus difficile de distinguer chaque son, et donc chaque animal. Et si la position rythmique des sons émis (proxémie temporelle) correspond à la position dans l´espace des animaux, alors la distinction de chaque animal au milieu des autres est encore optimisée.

Nos multi-vies technologiques

Pour terminer, cette réflexion sur nos multi-vies urbaines et technologiques : nous expérimentons quotidiennement l´harmonie ou la disharmonie rythmico-spatiale sans en avoir conscience. Par exemple, une scène réaliste du XXIème siècle : la télévision est discrètement allumée sur le mur devant nous pendant que la radio diffuse une chanson depuis le meuble à gauche, une personne nous parle assise à droite de notre chaise, le son de l´ordinateur résonne depuis le bureau, le message que le téléphone vient de recevoir est écouté dans notre main droite et au même moment la petite musique de facebook signale un nouveau message.

Ce sont les données sonores complexes, très récentes et simultanées qui animent notre quotidien technologique du XXIème siècle, dans l´harmonie ou la disharmonie rythmico-spatiale la plus inconsciente!